Retour vers l'Accueil

Patrimoine

Scrignac dispose d'un riche patrimoine naturel et culturel (chapelles, mottes féodales, four à chaux...) que chacun d'entre-vous pourra découvrir au hasard de promenades qui vous mèneront sur les nombreux sentiers de randonnée qui sillonnent la commune.

L'ancienne gare de Scrignac

C'était l'une des 8 gares de la ligne Carhaix-Morlaix (49 km) du "Réseau Breton" des chemins de fer à voies métriques.Depuis son inauguration en 1891, cette ligne a joué un rôle économique important dans la vie des campagnes environnantes beaucoup plus peuplées qu'actuellement.
Parcourue par des trains de voyageurs et des trains de marchandises, elle permettait le trafic de blé et autres céréales, de farine, d'engrais...et, plus particulièrement à Scrignac, le transport de charbon et de chaux en relation avec l'activité du four à chaux voisin.

Le réseau breton a été réformé en 1967 et les rails enlevés en 1971. L'ancienne voie ferrée est devenue entre Scrignac et Poullaouën un chemin réservé aux promeneurs et aux roulottes hippomobiles dont la base est à Locmaria-Berrien. Elle longe les rivières du Squiriou, du Beurc'hoat puis l'Aulne. De l'ancien Réseau Breton, il ne reste actuellement en service que la gare de Carhaix et la ligne Carhaix-Guingamp.

L'ancienne gare de Scrignac

L’ancienne gare réhabilitée en 2015 en gîte d’étape peut accueillir tout au long de l’année 19 personnes au sein de 6 chambres conçues de manière moderne. Cliquez sur le lien pour voir le site internet : www.gitedetapedelagare.fr

Le four à chaux

Le sous-sol breton constitué de schistes, grès et de roches cristallines, renferme aussi des calcaires. Dans le Finistère, ils forment des lentilles de 1 à 1,5 km de long incluses dans les schistes (les plus nombreuses dans la Presqu'île de Crozon et la Région de Châteaulin). Il s'agit généralement d'une roche dure, gris-bleu, veinée de calcite blanche (calcaire cristallisé).

Le gisement de Scrignac a été exploité de 1831 jusqu'aux années 1950, avec des interruptions. On peut encore voir à 1,5 km de Scrignac, en bordure de la route de Bolazec, le four de Moulin Terre presqu'intact, adossé à la carrière d'exploitation envahie par la végétation.

Jusqu'aux années 30, tous les jours, une charrette tirée par 4 chevaux allait à la gare expédier la chaux et revenait chargée de charbon. L'activité du four à chaux a donc contribué à la prospérité de la gare et vice versa.

La motte féodale de Guernaon

Les mottes féodales sont des ouvrages caractéristiques du XIème et XIIème siècle, les ancêtres des châteaux forts. C'était de simples tours de bois ou donjons édifiés au milieu d'une enceinte protégée par un fossé.

Fortifications seigneuriales, elles étaient bâties à des points stratégiques sur des promontoires naturels, pour remplir un rôle de guet, afin de pouvoir se défendre contre les ennemis éventuels. A Scrignac, le site fortifié est conçu selon un plan rectangulaire et protégé par une double enceinte. Il date du Xème siècle.

retour